Utilisateur:
Mot de passe:

| Register | Lost password?

juillet 2018
L M M J V S D
« Avr    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Sa maladie


Malheureusement quelques années plus tard en 1971, atteint par une « hémorragie cérébrale » il fut affaibli. Il a alors cessé de travailler pour laisser la gestion du commerce aux mains de ses enfants.

En 1974, grâce aux relations de Yvon, il a pu se rendre en Chine ( TAIWAN ) afin de s’y faire soigner. Il a vécu chez une habitante dans le mont « Yang Min Shan » qu’il considéra comme « sa » fille. Ceux qui ont pu se rendre à Formose, l’appelait « AH VANE TI » (grande sœur AH VANE ). Sa santé s’améliorant, il retourna à la Réunion.

Une mauvaise gestion ayant entraîné une « liquidation amiable » du commerce, il décida en 1975 de retourner définitivement en Chine avec son épouse, toujours dans le mont « Yang Min Shan ». A la liquidation du commerce, tous les biens de la famille à la Réunion ont été vendus pour régler les dettes.

Désireux de reposer en Chine après sa mort, il a alors choisi une chapelle en flanc de montagne surplombant un lac, et y a acheté deux emplacements pour lui et son épouse afin d’y reposer dans la tranquillité du site après sa mort.

Le 22 juin 1978, après une promenade matinale dans les jardins des environs, il se sentit mal et éprouva un malaise. A midi il vomit du sang et fut évacué d’urgence à l’hôpital.

Le 24 juin, après avoir « fêté » pour la première fois de sa vie son anniversaire, il décéda à l’âge de 74 ans.

Plusieurs enfants se sont rendus à TAIWAN afin d’assister aux cérémonies religieuses, et ses cendres se trouvent à l’emplacement où il avait lui même choisi pour s’y reposer.

La chapelle en flanc de montagne

La vue sur le lac
L ’entrée de la chapelle

L’entrée de la salle où il repose

La porte du « casier » …
… où ses cendres reposent

Son épouse est décédée dix ans après lui à la Réunion, et repose en paix à Saint Pierre.

PHOTO DE 1933

PHOTO DE 1934

IL ETAIT PROPRIETAIRE DE L’UNE DES RARES VOITURES EN 1934

L’une des rares fois où il a ri aux éclats…

Dans les années 1980, les actes des biens laissés en Chine en 1949 ont été retrouvés.
Grâce à l’intervention de plusieurs membres de la famille, en premier lieu Raymonde et son mari qui habitaient HONG KONG et avaient des relations en Chine, puis Julie et son mari qui y voyagent souvent, tous ses biens laissés en Chine ont pu être « récupérés », puis vendus après plus d’une dizaine d’années de tractation avec les autorités locales.

Au cours de novembre 2009, le fils de son plus jeune frère FONG FAT, c’est-à-dire mon cousin germain qui vit actuellement à HONG KONG est venu à la Réunion pendant trois jours dans le but de connaître mon père et notre famille à la Réunion. C’est par reconnaissance envers lui qu’il a fait ce voyage, car lorsqu’il avait perdu son père en Chine dès son plus jeune âge, mon père l’avait aidé financièrement.  Malheureusement, il s’est installé dans un hôtel de la capitale à Saint Denis car il n’avait aucune adresse des membres de notre famille. Ce n’est qu’au dernier jour de son passage dans l’île qu’il a pu rencontrer l’épouse de Yvon mon frère aîné déjà décédé. Il lui a laissé sa « carte » afin de permettre à ceux de la famille qui se rendraient éventuellement à HONG KONG de passer lui rendre une petite visite.

Précédent Suivant